Le sanctuaire de Nunakuma est le plus emblématique des sanctuaires de Tomonoura, c’est pourquoi les habitants lui donnent le surnom de “Gion-san” ou “Gyon-san”. Durant l’ère Meiji, le sanctuaire de Watasu, consacré à Owatatsumi no Mikoto (une des divinités shinto de la mer) fut combiné au Gion sha, un autre sanctuaire consacré à Susano no Mikoto, l’une des trois divinités les plus importantes du shintoïsme.

Très vite, on vint y prier pour s’assurer une bonne santé et le lieu prit le nom de “sanctuaire de Nunakuma”. Étant donné que plusieurs divinités y sont honorées, on dit que c’est le meilleur endroit où prier pour diverses choses comme la sécurité en mer, une bonne pêche, la guérison d’une maladie, la réussite dans les études, un accouchement sans danger, etc.In addition, the second torii is registered as an Important Cultural Property of Hiroshima Prefecture and the stone lantern is registered as a Designated Important Cultural Property of Fukuyama City.

Divers festivals se tiennent au sanctuaire de Nunakuma tout au long de l’année. On retrouve par exemple le Oyumi Shinji en février, où l’on prie pour la paix et la sécurité, le Chinowa Kuguri en juin, un rituel pour se purifier des impuretés de l’année passée, le Otebi Shinji durant lequel les participants grimpent l’escalier de pierre en portant une torche géante, le festival d’été en juillet, et le Oo Masturi (le festival de l’automne), qui est connu pour être le plus grand festival de Tomonoura à se tenir au sanctuaire de Watasu. La popularité de ce sanctuaire auprès des habitants autant que des touristes ne fait pas le moindre doute.

Dans l’enceinte du sanctuaire, on trouve aussi une scène de théâtre nô, créée par Hideyoshi Toyotomi. À l’origine, cette scène se trouvait dans dans le château de Fushimi à Kyoto. Mais lorsque le château fut démantelé, Hidetada Tokugawa la transmit à Katsunari Mizuno, l’un des propriétaires du château de Fukuyama, qui en fit finalement don au Tomonotsu Gion Sha (l’actuel sanctuaire de Nunakuma) dans les années 1650.

À l’époque, la scène était plutôt compacte et pouvait se monter et se démonter facilement pour être déplacée à divers endroits. Aujourd’hui en revanche, elle est installée de manière permanente, avec son toit, ses murs bardés de bois, sa loge, sa pièce couverte de miroirs et son pont suspendu. En 1953, elle fut inscrite au Patrimoine Culturel du Japon, et aujourd’hui encore des spectacles de nô se tiennent sur ses planches.

De plus, le deuxième torii du sanctuaire est inscrit au Patrimoine Culturel de la Préfecture d’Hiroshima, et la lanterne de pierre au Patrimoine Culturel de la ville de Fukuyama.


Le Sanctuaire de Nunakuma
Adresse/ 1225 Ushiroji, Tomo-cho, Fukuyama-shi, Hiroshima
Tél./ +81-84-982-2050
http://tomo-gionsan.com